Precédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant

Top 10 des billets et statistiques 2010

1 commentaires
Les Paris DLDVoici le classement des 10 billets les plus vus en 2010 sur le Blog : Ce classement doit bien sûr être pondéré par la date de parution puisque les plus anciens sont les plus favorisés. Suit le classement des interviews de Lorànt Deutsch où Linternaute.com devance Michel Field et Laurent Ruquier. Enfin , les visites sur les tableaux des siècles montre que le moyen-âge n’a pas la cote, semble t’il , ce qui n’est pas une surprise. Les époques romaines et contemporaines sont très consultées.
  1.  Le Métronome Illustré sort le 21 Octobre   (Aout)
  2. Histoire de Paris illustrée par Alfred Fierro (Aout)
  3. Le Métronome illustré aujourd’hui en librairie (Octobre)
  4. La chaîne Paris Capitale (Cap24) reçoit Lorant Deutsch, Philippe Krief et Estelle Martin (Aout)
  5. Lutèce 3D, Voyage dans le Paris Antique (Mai)
  6. Un Métronome à Tours (Aout)
  7. Histoire du Ticket de Métro parisien (Blog) (Aout)
  8. Paris à la fin du Moyen-Age en image de synthèse (Avril)
  9. Mercier et son “Tableau de Paris” de 1789 (Aout)
  10. La controverse de l’article de l’Express (Sept)
Les “best interviews” de Lorànt Deutsch :
  1. L'internaute
  2. Historiquement Show (M.Field)
  3. ONPC 2 (L.Ruquier)
  4. ONPC 1 (L.Ruquier)
  5. France 2 - Thé ou Café
  6. Bibliothèque Médicis
  7. Lorant Deutsch revient en 1407 rue vieille du temple
  8. Chat TF1 News
  9. Richard (Burgons...)
  10. Cours d'histoire aux enfants
  11. Médaille de la ville de Paris
  12. A la librairie Kléber (Strasbourg)
  13. Liberty TV (Brice Depasse)
  14. TF1 : Grand Paris
    Je remercie tous ceux qui mettent à disposition les ressources techniques rendant possible cette réalisation et la construction de toutes ces informations : Blogger, Google, Twitter, Youtube, Wikipedia, Feedjit, Socialmention, Facebook , LeBlogger, LiveWriter, LinkWithin,… ainsi que les équipes techniques des diffuseurs web (chaînes et particuliers) sans lesquels ces témoignages ne seraient pas connus.
    Merci à tous ceux qui m’ont fait parvenir des pièces ou des documents pertinents et indispensables à la qualité de l’information diffusée. Sans leur veille permanente et leurs initiatives, cela n’aurait pas été possible. Ils se reconnaitront.
    Enfin, je ne voudrais pas quitter cette année 2010 sans mentionner celle qui a beaucoup fait pour la diffusion de ce blog grâce à son article d’Août dans L’express : Annabel Benhaiem
    Excellente Année 2011 ! et spécialement à celui qui vient d’être papa depuis peu et donne aussi très souvent naissance à de bonnes idées. Vous voyez surement de qui je parle.

Histoire de France de Jacques Bainville (1/2)

0 commentaires
Bainville - Histoire de France
L’histoire de France de Jacques Bainville (1879-1935) a été très longtemps une référence au début du vingtième siècle avant d’être quasi-oubliée.
Journaliste, homme politique et académicien,  il est issu d’un famille républicaine traditionnelle et participe à tous les débats de l’époque. Pendant  l’Affaire Dreyfus, il prend partie pour le jeune officier qu’il pense innocent mais fustige les partis politiques de gauche qu’il accuse d’opportunisme. Largement visionnaire sur le devenir du traité de Versailles, il restera sceptique sur son application.

Il sera aussi très proche de Charles Maurras et de Léon Daudet au sein de l’Action Française dans les années 1930.
Son “Histoire de France” est écrite dans les années 1920. Partisan d’un ordre chronologique strict, il décrit les causes et les conséquences des évènements, ce qui fait le succès du livre. Il met aussi l’accent sur les vicissitudes de la formation de l’état au fil des siècles. Malgré le rôle un peu trop important donné aux explications et conséquences politiques (notamment l’opposition “historique” entre la France et l’Allemagne, la rétroactivité de la “nation” et l’anti-cléricalisme, toujours en arrière-plan), ce livre constitue un élément important de compréhension de l’état d’esprit de ces années là.

Je tiens à remercier particulièrement litteratureaudio.com qui produit une version audio  et Orangeno qui prête sa voix à la lecture de l’ouvrage.
Ci-dessous le premier chapitre du livre, pour écouter la suite et tous les autres chapitres :  cliquer  ici

1- Pendant 500 ans, la Gaule partage la vie de Rome

              





Histoire de France de J.Bainville–version Youtube

Lorànt Deutsch dédicace à Saint Dizier

0 commentaires

Lorant Deutsch de passage dans la librairie Larcelet à Saint Dizier le 26 novembre 2010.

Lorant Deutsch à Saint Dizier

Extrait :

http://www.territorialtv.fr/video.php?key=3YLHOiwWSA

“La Bastille : l’enfer des vivants” à la BNF Arsenal

0 commentaires

Bastille miniature de PalloyL’exposition, gratuite, se trouve au premier étage de la bibliothèque de l’Arsenal, rue de Sully. Elle débute dans ce long couloir faiblement éclairé,  par une Bastille miniature, semblable à celles qui firent la fortune de Palloy, démolisseur officiel, et qui furent vendues aux “patriotes” ou offertes aux villes de provinces. Celles qui refusèrent furent, bien sûr, classées suspectes. Lors de la prise de la forteresse, les émeutiers précipitent dans les fossés les archives qui y étaient gardées. Après diverses aventures, elles sont heureusement récupérées en 1798 par l’administrateur de la Bibliothèque de l’Arsenal.

La Bastille n’est pas une prison au sens où on l’entend aujourd’hui. On y est enfermé en attente de jugement ou par prévention envers ceux susceptibles de troubler l’ordre public de l’ancien régime et menaçant entre autres, le roi, la religion ou les bonnes mœurs, mais aussi les libraires ou colporteurs de libelles ou fausses nouvelles : on y retrouve ainsi, pêlemêle , tout un tas d’individus n’ayant que peu de rapport les uns avec les autres et qui sont, d’ailleurs, dans des conditions de détention très différentes, dépendantes de leurs origines sociales. Le Roi décide de l’enfermement et le premier code pénal verra le jour en 1791.Chemise de Damiens (Attentat Louis XV - 1757)

On retrouve ainsi une salle dédiée à ces pensionnaires, généralement assez connus, qui connurent l’incarcération : Galigaï, Le masque de fer (on voit un masque) , la Brinvilliers (Affaire des poisons), Damiens, Fouquet, Voltaire, Sade, Cagliostro, le cardinal de Rohan et la comtesse de la Motte (Affaire du collier), Montgeron, Bussy-Rabutin, Brissot etc..

Ils étaient sept le 14 Juillet 1789 :

  • quatre faussaires : Béchade, Laroche, La Corrège, Pujade. Leur procès était en cours d'instruction.
  • le comte de Solages, criminel enfermé à la demande de sa famille, qui payait sa pension.
  • deux fous : Tavernier et de Whyte. Peu après leur libération, il fallut les enfermer à nouveau.

On y voit aussi une ancienne porte, des clés ainsi que quelques instruments de torture pour la “question préalable”. Les archives sont nombreuses mais malheureusement peu lisibles en raison de l’écriture (mais aussi de l’éclairage), je n’ai ainsi pas pu trouver le fameux règlement demandant d’attribuer deux bouteilles de vins par jour à chaque prisonnier (!). Un passage est consacré à Latude , prisonnier célèbre, puisqu’il reste comme celui ayant réussi à s’en évader à l’aide d’une corde façonnée, dit la légende, à l’aide de rats domestiqués pour lui rapporter des fils (la fameuse corde est visible à Carnavalet).

informations pratiques : http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.bastille.html


La Bastille ou « l’enfer des vivants »
envoyé par BNF. - Films courts et animations.

Noël 800 : Pourquoi le le couronnement de Charlemagne ?

0 commentaires

Couronnement de Charlemagne (Vatican-Rome)Quelle est la part de légende et la part de réalité dans ce "personnage construit par les siècles" qu’est Charlemagne ?

Jean Favier
propose dans cet entretien avec Christophe Dickès un retour savant sur l’homme et son temps, sur son rôle-clef dans l’histoire de l’Europe au niveau de l’unité politique et religieuse de l’Occident chrétien, et sur sa personnalité à multiples facettes. Que signifie le geste de Léon III à la  Noël 800 ?

     


Source : http://www.canalacademie.com/ida392-Noel-800-le-couronnement-de.html

Les prénoms de Paris et de Jacques Brel

0 commentaires
A ses débuts, Jacques Brel composa des chansons qu'il tentait d'offrir à des artistes plus reconnus afin de se faire une publicité. Elles furent en majorité refusées, notamment par Y.Montand.
Disque du spectacle d'Octobre 1961Désireux d'échapper à l'entreprise familiale de cartonnerie, Jacques Brel se veut chanteur et gagne Paris en 1953. Ses débuts sont plus que modestes, ses spectacles joués à la guitare, son attitude provinciale ne séduisent guère la capitale.


Néanmoins, il persévère et s'entoure de fidèles compagnons (Pasquier, Rauber, Jouannest) qui l'aident à accoucher de son premier succès en 1956 : 'Quand on a que l'amour'. En 1959, le succès de l'album 'La valse à mille temps' propulse Jacques Brel sur le devant de la scène.
Jacques BrelSi Brel était un gros vendeur de disques, il était surtout, et tous ceux qui l'ont vu sur scène vous le diront, une bête de scène.
C'est d'ailleurs grâce à un producteur de spectacle, Jacques Canetti (des "Trois Baudets" à Pigalle), qu'il signe chez Philips en 1953. Brel se produit et triomphe à l'Olympia en octobre 1961. Dans cette salle où Bruno Coquatrix mélange tous les styles (Johnny Hallyday venait d'y passer pour la première fois en septembre, Dalida suivra en novembre), Brel donne un de ses plus beaux spectacles. Il remplace Marlène Dietrich qui s’est désistée au dernier moment.
Pas encore au sommet, il chante avec l'énergie de celui qui doit conquérir. Déjà armé d'un solide répertoire, il enchaîne tube sur tube : "Les Flamandes", "Marieke", "La Valse à mille temps","Ne me quitte pas", "Le Moribond" (pas encore adapté en anglais par Terry Jacks "Seasons in The Sun")... Si deux super-microsillons sont mis sur le marché en plus du 33 tours (on ne dit pas encore album), c'est surtout que Brel crée, lors de cet Olympia, de nombreuses nouvelles chansons : "Les Bourgeois", "Madeleine", "Zangra", "Les Paumés du petit matin", "La Statue", "Les Singes". "Une Valse à 1 000 bravos", tel était le titre qu'on pouvait lire dans la presse le lendemain...
Son spectacle débute par “les prénoms de Paris” écrite avec Gérard Jouannest : une sorte de guide touristique romantique.  Je n’ai pas encore pu mettre la main sur la vidéo de cet instant, mais qui sait si un jour……

Le spectacle de Jacques Brel à l’Olympia en 1961 commence par “les prénoms de Paris”
Le premier rendez-vous
A l'Ile Saint-Louis
C'est Paris qui commence
Et le premier baiser
Volé aux Tuileries
Et c'est Paris la chance
Et le premier baiser
Reçu sous un portail
Et c'est Paris romance

Historiquement Show – Livres sur Paris

1 commentaires

Retour sur une émission de l’été dernier où Michel Field recevait  :

Laurent Kupferman pour “Le Paris des Francs-maçons” : Les signes maçonniques sont très nombreux à Paris.

Didier Violain pour “Bretons de Paris” : Loin de l’image de Bécassine arrivant à la gare Montparnasse

Jean-Marc Berlière pour : “L’amour criminel à la Belle Epoque” : Publié en 1899, L’amour criminel présente une série de crimes passionnels qui emmènent le lecteur du « monde infâme des pierreuses et des souteneurs » jusqu’au salon du « bourgeois assassin, monstre le plus souvent répugnant et d’une psychologie compliquée ».

     
 
            

Moisson d’interviews vidéo de Lorànt Deutsch en Décembre 2010

0 commentaires
La rançon du succès : Un vrai déluge d’interviews en ce mois de Décembre avec 5 interviews  ( Effet “Noël” probablement) :Salut les Terriens ! - CANALPLUS
C’est d’abord Thierry Ardisson “Salut les Terriens” de Canal + le 11 Déc. , toujours imité, jamais égalé.
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html?progid=399642
C-A-Vous
Puis l’interview sur le mode repas de famille avec Alessandra Sublet de France5 le 10 Déc.. : Pas mal du tout ! Dégustation
http://www.france5.fr/c-a-vous/?page=videos&integrale=908

Interview Antenne 2 et Monique Atlan “Dans quelle étagère” Dans quelle étagère - France 214 Déc. : instant Karma
http://programmes.france2.fr/dans-quelle-etagere/index-fr.php?page=accueil&id_article=2459


La grande librairie - France5
La Grande Librairie. François Busnel (France 5) présente la librairie idéale de plusieurs auteurs (émission du 16 Décembre) : Littérature de bout en bout !
http://www.france5.fr/la-grande-librairie/index.php?page=article&numsite=1403&id_rubrique=1406&id_article=20582

Enfin , Liberty TV et Brice Depasse le 30 Nov. qui ressort une vieille interview , toujours intéressante et surtout la seule en mode EMBED : la voici :

Livre de Bord N°98 du 30 novembre 2010
envoyé par BriceDepasse. -

Quand Malesherbes suppliait Louis XVI d’entamer des réformes...

0 commentaires
Malesherbes Dans Malesherbes à Louis XVI ou les avertissements de Cassandre, l’historienne Valérie André révèle des mémoires inédits adressés par le ministre au souverain en 1787 et 1788. L’heure est grave, Malesherbes supplie Louis XVI d’agir.

Le programme de réformes qu’il soumet au roi est étonnant par son ampleur, sa lucidité et son actualité ! Louis XVI ne le retint pas… L’analyse de ces manuscrits, d’un intérêt historique majeur, permet à Valérie André de mettre en lumière la clairvoyance, le courage, l’humanisme mais aussi le modernisme de ce grand serviteur de l’Etat. Malesherbes et Louis XVI
Mémoires inédits présentés et analysés par Valérie André, invitée par Laetitia de Witt
« Je ne me mets en avant pour lui dire de tristes vérités que parce que je vois un danger imminent dans la situation des affaires, que je vois se former des orages qu’un jour toute la puissance royale ne pourra calmer, et que des fautes de négligence et de lenteur, qui dans d’autres circonstances ne seraient regardées que comme des fautes légères, peuvent être aujourd’hui des fautes irréparables, qui répandront l’amertume sur toute la vie du Roi, et précipiteront son royaume dans des troubles dont personne ne prévoit la fin »

  

source : http://www.canalacademie.com/ida6342-Quand-Malesherbes-suppliait-Louis,6342.html
                     
                          
                                                   

Les ParisDLD s’offrent une vidéo sur Youtube

0 commentaires

Google et YouTube vous permettent de faire une petite vidéo promotionnelle de votre Blog ou, plus généralement, sur le sujet de votre choix. Je ne m’en suis pas privé. C’est top, très simple et succès assuré !

Les ParisDLD : Une histoire à couper le souffle

 

Rendez vous sur avec vos idées sur : http://www.youtube.com/unehistoire

La légende de la papesse Jeanne

0 commentaires
La papesse Jeanne reprsente comme l'Antchrist, monte sur la Bte de l'ApocalypseLe Mythe : L’histoire de la papesse Jeanne est une légende du XIIIe siècle (J.de Mailly). Elle aurait vécu au IXe siècle. Elle aurait été connue sous le nom de Jean l’Anglais et, éprise d’un bénédictin, l’aurait suivi jusqu’à Athènes pour étudier la science et la philosophie. Après la mort de son amant, elle entra dans la Curie romaine, devint cardinal puis fut élue pape sous le nom de Jean VIII. Tous s'accordent pour dire qu'elle fut élue pape par acclamation, le peuple romain appréciant son érudition et sa piété. Deux ans plus tard, la papesse, séduite par un simple clerc ou par un cardinal plus clairvoyant que les autres, accouche en public lors d’une procession ou d’une messe. Selon le chroniqueur dominicain Jean de Mailly, elle est lapidée à mort par la foule ; selon Martin d'Opava, autre source, elle meurt en couches ; selon d'autres encore elle est simplement déposée.Miniature du XVime sicle
Le mythe fut peut-être imaginé à partir du surnom de « Papesse Jeanne » donné de son vivant au pape Jean VIII (872-882) pour sa faiblesse face à l'Église de Constantinople (Par exemple, il acceptait de faire réciter le Crédo sans le Filioque ). Il fut le premier pape assassiné (empoisonné puis assommé)
Le surnom de « Papesse Jeanne » fut aussi donné à la maitresse libertine et autoritaire du pape Serge III : La belle Marozie, qui fut aussi la mère du pape Jean XI (Pape à 21 ans en 931). Elle joua un rôle important pendant la période de la pornocratie romaine (gouvernement romain des courtisanes) et fut emprisonnée à vie par un autre de ses fils !
La légende a été propagée par l’Eglise elle même puis par  Luther et les protestants pour la discréditer. Aucun calcul, ni source fiable, ne permet d’authentifier un interstice pendant lequel son pontificat aurait pu exister.
Cette légende a donné naissance à une autre, aussi connue : L’aventure contraindrait l’Église à procéder depuis à une vérification rituelle de la virilité du pape nouvellement élu. Un ecclésiastique serait censé examiner manuellement ses organes génitaux, au travers d’une chaise percée. L’inspection terminée, il pourrait s’exclamer « Duos habet et bene pendentes » (« il en a deux, et bien pendantes »), ce à quoi le chœur des cardinaux répondrait : « Deo gratias » (« rendons grâce à Dieu »). Cette fable, jamais prouvée, est encore largement répandue.
il est probable que ces mystères demeurent à jamais.

La papesse Jeanne : Un film trés controversé (2009)
sources : Wikipedia , Histoire pour tous

Fabre d’Eglantine, le poète maudit de l’an II

0 commentaires

Fabre d'Eglantine , Archives dpartementales. Photo DDM
Né rue de Verdun à Carcassonne en 1750, Philippe-François Fabre est fils d’un avocat de Toulouse. Il se voit décerner par l'académie toulousaine des Jeux floraux un prix symbolisé par un lys d'argent, et non l'églantine d'or, pour son “sonnet à la vierge” ce qui ne l'empêcha pas d'ajouter d'Eglantine à son nom en se faisant passer pour noble par la même occasion.
Il part sur les routes avec une troupe de comédiens. Il en est chassé pour avoir tenté de s’enfuir avec une jeune fille de quinze ans, fille de comédiens de la troupe.

Il épouse une actrice et présente sa première pièce en 1780 : “Laure et Pétrarque” d’où sortira “il pleut, il pleut Bergère”. Il se retrouve à Paris en 1787 où il écrit plusieurs pièces, souvent médiocres, d’inspiration Rousseau-iste, dont beaucoup sont largement sifflées. Il habite près du club des cordeliers et se lie avec Georges Danton et Jean-Paul Marat au club des jacobins, mais continue  de publier ses pièces dont certaines ont du succès. Ils s’endette beaucoup et frôle la prison. Toujours en quête d’argent pour survivre, il a la chance d’être nommé secrétaire à la Justice par Danton, l’homme “héroïque” du 10 Aout 1792. Il est dans la même équipe, avec les journalistes C.Desmoulins et PFJ.Robert.

Elu conventionnel, il puise dans le trésor, trafique sur les fournitures de chaussures aux armées, spécule pour liquider la compagnie des Indes qu’il revend avec un large bénéfice. Mais la France est envahie par la coalition et Verdun capitule le 2 Septembre : Danton réclame une “convulsion nationale”. Fabre et Marat  appellent au massacre des “traitres” : Ce sont les massacres de Septembre : Une horde de 150 égorgeurs massacrent 3 prélats, 115 prêtres, les femmes prisonnières à la Salpêtrière et les enfants de Bicêtre : 1300 meurtres entre le 2 et le 4 Septembre, dont la princesse de Lamballe, amie de la reine. “Les dieux avaient soif” dira Anatole France.

Qualifié en tant que poète, Fabre demande à la convention d’abolir le vieux calendrier grégorien et réussit à en établir un nouveau “Brumaire, Frimaire, Vendémiaire, Prairial, Ventôse etc.…….”. Les prénoms des enfants deviennent “Poule, Arbre, Cerise, Tourbe, Chien, Radis, Sarcloir etc.…” . Fabre d’Églantine a, selon Robespierre, « l’art de donner aux autres ses propres idées et ses propres sentiments à leur insu » Il sera exclu des Jacobins et accusé de faux en écriture et de concussion par l’incorruptible, jugé en conséquence et condamné à faire la bascule.

Il se présente le 17 germinal an II (le 5 avril 1794) devant le “rasoir National” , place de la concorde, avec son ami Georges. Le couple Camille et Lucile Desmoulins, Chaumette et la veuve Hébert les suivront de peu. Malade ce jour là, il maudit le comité de salut public, le “vil tartuffe” Robespierre et se lamente sur une pièce de théâtre dont il a perdu le texte. Danton, qui passera après lui sous la guillotine lui répondra : “Ne t’inquiètes donc pas, des vers, tu en auras bientôt fait des milliers”.
Au pied de la guillotine, selon Sanson, « Fabre disait, se parlant à lui-même : sachons mourir. Mais son émotion était grande, et il avait de la peine à la dompter »


“il pleut bergère” de Fabre d’églantine chanté par Mady Mesplé (1976)


“Il pleut, il pleut, bergère,
Presse tes blancs moutons,
Allons sous ma chaumière,
Bergère vite, allons.
J'entends sur le feuillage,
L'eau qui tombe à grand bruit,
Voici, voici l'orage,
Voilà l'éclair qui luit.
Entends tu le tonnerre ?
Il roule en approchant
Prends un abri, bergère,
A ma droite en marchant.
Je vois notre cabane…..”

Reconstitutions pour les 2763 ans de la naissance de Rome

0 commentaires

Cet été, Rome fêtait par un immense défilé le 2763 ième anniversaire de sa naissance, avec la participation, légitime, de l'association Augustus Caesar Praetoria. L’empereur est français, de Vaison-la-Romaine, une chance : Entre nous, puisqu’il parait qu’on recherche des acteurs pour le prochain Astérix, je vote pour Lorànt “Astérix” et Valerio “Jules César” (voir le site)

Défilé romain en tenue d’époque (Télématin - mai 2010)

Autre reconstitution, par la Colonia Iulia Fanestris, cette fois :

Autre défilé par une autre équipe (Colonia Iulia Fanestris).

Secrets de Paris par Philippe Krief

1 commentaires
Philippe Krief est médecin, c’est un scientifique,  respect de la vérité, et goût pour la taxinomie, la précision des descriptions. En d’autres temps, en ce même lieu, ce serait un homme des lumières, il a déjà 4 livres à son palmarès. Celui-ci rassemble 79 fiches, toutes sur le même format, très pratiques, avec photographies. Fabriqué avec ces endroits de Paris où restent une originalité, une anecdote, un instant passé gravé, Paris en est témoin.
Secrets de Paris par Philippe krief
A l’usage des promeneurs, ce sont certaines histoires fameuses,  connues seulement des fouineurs parisiens et des conférenciers des rues de Paris. Quelques morceaux choisis :
  • La statue d’Henri IV du Pont Neuf ,contenant des reliques Bonapartistes, bien cachées au sein même de ses entrailles.
  • Les neufs marches  du palais de Justice, d’où sortirent de nombreux condamnés à la guillotine sous la terreur.
  • Les lettres de la Belle-Jardinière au dessus du siège Vuitton maintenant, saisissant si d’aventure vous y pénétrez, vous verrez qu’à l’intérieur vous serez troublé.
  • Mariol, le grenadier de l’arc de triomphe du Carrousel, qui semble perdu au milieu de nulle part, maintenant que les Tuileries n’existent plus.
  • Nicolas Restif de la bretonne , tagueur du XVIIIème siècle, immortalisé place des Vosges, son ultime marque (voir la vidéo)
  • l’Orme de St-Gervais-St-Protais, plus vieil arbre de Paris qui remonte à 1793 mais dont la présence est attestée dès 1300.
  • La 5ième colonne de l’hôtel Crillon détruite lors de la libération de Paris en 1944, détectable en raison de sa couleur sombre (voir la vidéo)
  • Les statues de Raspail, Arago et Servet qui manquent à l’appel sur leurs socles respectifs ? vous devinez pourquoi ?
  • Napoléon représenté en Louis XIV sur le fronton du Louvre , quid ?
Plus originales , certaines histoires restent des énigmes :
  • Napoléon III et son fils au Louvre dans la cour Napoléon, seuls honneurs pour celui qui a tant fait pour Paris. Sic transit.
  • Des deux maisons natales de Molière, parisien de Paris, avec deux dates différentes, laquelle est la bonne ?
  • La statue de Louis XIII place des Vosges fondue en 1792 et non par les Allemands comme le veut une légende tenace.
  • Les angelots porteurs de lances de St-Nicolas-du-Chardonnet. Révolution.
  • Les  inscriptions communardes comme à St-Paul-St-Louis ou révolutionnaires à Saint Sulpice, où se marièrent Camille et Lucille Desmoulins, où Robespierre était Témoin , où tant de choses…
  • La tortue sous le cheval de la statue de La Fayette, visible uniquement en hiver !
  • Les singes égyptiens impudiques, qui sont au Louvre, plutôt que choquer le peuple parisien au pied de l’Obélisque ?
  • Le double portail du collège des écossais, signe visible de l’abaissement de la rue. Erreur ?
  • Le général Hugo, oublié de la liste des 700 noms de l’arc de triomphe, ce qui  infligea une peine immense à son fils. La statue de Strasbourg, place de la Concorde qui représente….. Juliette Drouet
Etc.., Etc.….Philippe Krief nous apprend à revoir ces endroits atypiques comme  la première fois. Tout comme Lorànt Deutsch, ce qui l’intéresse, c’est le détail, celui qui  passe inaperçu mais qui fait du lieu, de la statue ou du monument, un objet unique, trace du passé et vestige de  l’époque. Souvent le détail d’un lieu immense, quelquefois  un passage anodin, mais c’est toujours l’authentique qui surgit. Marquant sa différence, ce n’est pas l’Histoire qui inspire l’auteur, mais l’Encyclopédie.
Plus d’infos sur le livre chez l’éditeur : ici
                                  

Histoire de France de Jacques Bainville (2/2)

0 commentaires

Bainville, Histoire de france

L’histoire de France de Jacques Bainville (1879-1935) a été très longtemps une référence au début du vingtième siècle avant d’être quasi-oubliée.

Journaliste, homme politique et académicien,  il est issu d’un famille républicaine traditionnelle et participe à tous les débats de l’époque. Pendant l’Affaire Dreyfus, il prend partie pour le jeune officier qu’il pense innocent mais fustige les partis politiques de gauche qu’il accuse d’opportunisme. Largement visionnaire sur le devenir du traité de Versailles, il restera sceptique sur son application. Il sera aussi très proche de Charles Maurras et de Léon Daudet au sein de l’Action Française dans les années 1930.

Son “Histoire de France” est écrite dans les années 1920. Partisan d’un ordre chronologique strict, il décrit les causes et les conséquences des évènements, ce qui fait le succès du livre. Il met aussi l’accent sur les vicissitudes de la formation de l’état au fil des siècles. Malgré le rôle un peu trop important donné aux explications et conséquences politiques (notamment l’opposition “historique” entre la France et l’Allemagne, la rétroactivité de la “nation” et l’anti-cléricalisme, toujours en arrière-plan), le livre constitue un élément important de compréhension de l’état d’esprit de ces années là.

Je tiens à remercier tout particulièrement litteratureaudio.com qui produit une version audio  et Orangeno qui prête sa voix, remarquable, à la lecture de l’ouvrage.

Ci-dessous l’intégralité des 22 chapitres

1- Pendant 500 ans, la Gaule partage la vie de Rome


  

   

2- L'essai mérovingien

 


3- Grandeur et décadence des Carolingiens


 


4- La révolution de 987 et l'avènement des Capétiens


 


5- Pendant 340 ans, l'honorable maison capétienne règne de père en fils


 


6- La guerre de cent ans et les révolutions de Paris



7- Louis XI : l'unité sauvée, l'ordre rétabli, la France reprend sa marche en avant


 


8- François 1er et Henri II : la France échappe à l'hégémonie de l'empire germanique


 


9- Les guerres civiles et religieuses remettent la France au bord de la ruine


 


10- Henri IV restaure la monarchie et relève l'État


 


11- Louis XIII et Richelieu : la lutte nationale contre la maison d'Autriche


 


12- La leçon de la fronde


 


13- Louis XIV


 


14- La régence et Louis XV 


 


15- Louis XVI et la naissance de la Révolution


 


16- La Révolution 


 


17- Le Consulat et l'Empire


 


18- La Restauration


 


19- La Monarchie de juillet


 


20- La Deuxième République et le Second Empire


 


21- La Troisième République


 


22- La guerre et la paix, les travaux et les jours


  



Vous pouvez aussi trouver l’intégralité du texte ici

source : http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/bainville-jacques-histoire-de-france.html

La maison d’Ourscamp par Arthur

0 commentaires

La maison d’Ourscamp est une maison très ancienne du Marais dont certaines parties ont été conservées. C’est aussi le siège parisien de l’association pour la sauvegarde et la mise en valeur du Paris historique. C’est une association privée, sans but lucratif (loi du 1er juillet 1901) fondée en 1963 pour "entreprendre et mener toute action permettant de promouvoir, de protéger et de faire connaitre les quartiers de Paris et des communes d'Ile-de-France, afin de faire reconnaitre et de sauvegarder leur harmonie architecturale, urbaine et sociologique"

Maison d'ourscamp - Association du Paris historique

La courette intérieure du XVIe siècle est maintenant rénovée et il faut absolument visiter le cellier qui date du XIIIème siècle. Arthur nous propose une description de ce lieu magique.





Une vidéo souvenir de l’émission “chef d’œuvres en péril” en 1967 avant le commencement de la réhabilitation du quartier du Marais