• Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera

    Le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, présente la première rétrospective en France consacrée Gabrielle Chanel (1883-1971). Chronologique, elle propose de suivre l’évolution de ses créations des petites robes noires et modèles sport des Années Folles jusqu’aux robes sophistiquées des Années 30, ainsi que, bien sûr, l'aventure du parfum N°5 créé à Grasse en 1921... 


    Dans ces années où Paul Poiret domine la mode féminine, Gabrielle Chanel, va dès 1912, à Deauville, puis à Biarritz (1915) et Paris, révolutionner le monde de la couture à partir de son savoir-faire dans la création de chapeaux.

    La première partie de l'exposition évoque ses débuts au 29 de la rue du faubourg Saint Honoré avec quelques pièces emblématiques dont la fameuse marinière en jersey de 1916 (popularisée par Picasso). Le visiteur suit l'évolution du style chic de Coco jusqu'à la guerre et la fermeture de sa boutique du 31 rue Cambon, devenue l'adresse emblématique. La boutique de parfums et d’accessoires restera, elle, ouverte sous l'occupation.

    Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera
    Utilisation du noir, à peine éclairée de blanc et emprunts au répertoire masculin

     

    Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera

    Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera
     

    Thématique, la seconde partie de l’exposition invite à décrypter ses codes vestimentaires : tailleur en tweed gansé, escarpin bicolore, sac matelassé 2.55, couleurs noir et beige bien sûr, mais aussi rouge, blanc et or... sans oublier les bijoux fantaisie et de haute joaillerie indispensables à la silhouette de Chanel, marquée de vêtements à la sobriété sophistiquée.

     

    Parfum N5 de Chanel

    Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera

    Gabrielle Chanel Manifeste de mode au Palais Galliera

    La maison de couture rouvre en 1953, après 14 années d'absence, alors que s'impose le style  New Look de Christian Dior. Coco Chanel conteste la vision corsetée du corps féminin que popularise le surdoué de la mode et dévoile une nouvelle collection en 1954 à 71 ans ! C'est l'année suivante que naîtra le fameux sac 2.55 puis en 1957 le soulier bicolore, preuve si nécessaire de la vitalité légendaire de "mademoiselle".

    Elle meurt à Paris en 1971 dans sa chambre du Ritz, avant d'être inhumée à Lausanne.