• Christian Louboutin l'exhibitioniste

    Le saviez-vous ? Dans les années 1970, les talons aiguilles étaient prohibés au Palais de la Porte Dorée pour préserver parquets et mosaïques. Un interdit qui a inspiré le jeune Christian Louboutin, enfant du 12e (rue de Fécamp) et visiteur insatiable des lieux. Une histoire et tout un univers à découvrir dans cette exposition luxueuse, originale et enjouée.

    Christian Louboutin l'exhibitioniste


    L'exposition met en scène la création artistique de Christian Louboutin à travers quelques-unes des œuvres les plus précieuses de sa collection personnelle ainsi que des prêts de collections publiques. 10 salles chacune avec une mise en scène très soignée : atelier pratique, théâtre bhoutanais, antichambre de vitraux,  salle noire, fétichismes, pop corridor de stars, musée imaginaire et même biographie avec vraies photos d'enfance.

    Vitrine
    Vitrine de premiers modèles "archéologiques"

    Enfant, le créateur habitait à proximité du palais, il visitait souvent l'aquarium qui était alors celui du musée des arts africains et océaniens. Son goût des objets exotiques vient de ces escapades. Sa vocation est née dans ces murs : il était fasciné par un écriteau sur lequel était dessiné un escarpin à talons aiguilles barré d'un trait rouge. Ce même panneau se trouve à l'entrée de l'exposition.

    Vitrail avec les premières créations de Christian Louboutin
    Vitrail (réalisés par la maison du Vitrail) avec les premières créations
    C'est une véritable île aux trésors qui se dévoile le long des salles : huit vitraux avec les premiers modèles dessinés avec soin et des matières inattendues, comme le soulier "maquereau" réalisé en peau de poisson, conçu parmi les tout premiers ou le fameux modèle "pigalle" à semelle rouge dont le premier modèle utilisait du rouge à lèvres.

    Soulier de scène pour Michael Jackson (2009)
    Soulier de scène pour Michael Jackson (2009)

    en 2007, christian Louboutin et le cinéaste et photographe David Lynch dévoilent une série de photographies hors normes, fruits d'une collaboration inédite. : le premier conçoit des souliers imaginés pour ne pas marcher et le second, avec sa complicité, met en scène et photographie.

    Nudes (2013) et souliers couleur chair
    Nudes (2013) et souliers couleur chair
    Théatre bhoutanais et Dita von Teese
    Théatre bhoutanais et Dita von Teese
    L'atelier du soulier
    L'atelier du soulier


    Du 26 février au 26 juillet
    Palais de la porte Dorée - 293 avenue Daumesnil - 75012 Paris