• Les derniers feux du palais de Saint-Cloud

    Le Musée des Avelines, en partenariat avec le Mobilier National, consacre une exposition au défunt palais de Saint-Cloud, intitulée "Les derniers feux du palais de Saint-Cloud". On peut y voir près de quatre-vingts œuvres provenant du palais sous le Second Empire, mises en regard avec les photographies de Pierre-Ambroise Richebourg, photographe de la Couronne, qui a capté son raffinement en 1868, deux ans avant sa disparition brutale en octobre 1870.

    Maquette du château de Saint-Cloud
    Maquette du château de Saint-Cloud


    Résidence princière de Monsieur, frère du Roi Louis XIV, le palais arrive à son Apogée sous Napoléon III et Eugénie de Montijo. Il témoigne de l’élégance et de l’éclectisme de son riche ameublement, associant objets authentiques et belles copies du XIXe siècle.



    Le palais est restitué dans une vidéo 3D détaillant ses salons prestigieux. C'est dans un de ces salons que fut déclaré la  guerre à la Prusse en 1870. Dans la chambre de l'empereur, on peut remarquer un portrait de sa mère, la reine Hortense, et dans celle d'Eugénie, de nombreux meubles ayant appartenu à Marie-Antoinette.

    La reine Hortense, née Beauharnais, mère de Napoléon III

    Château maudit s'il en est, c'est à cet endroit qu'Henri III fut assassiné en 1589, chez les Gondi, alors propriétaire du château qui deviendra le domaine de prédilection du frère de Louis XIV, Philippe qui fera appel à Hardouin-Mansart, Le Pautre et Girard pour son embellissement. Propriété des Orléans, il sera  peu touché par la Révolution, mais reviendra au cœur de l'actualité lors du coup d'état du 19 brumaire, lorsque les "représentants du peuple" seront dispersés dans les jardins par le général Bonarparte (1799)
    Buste de Napoléon échappé des flammes de saint cloud

    Charles X y signera les fameuses ordonnances qui causeront sa chute en 1830. C'était une résidence d'été très appréciée des souverains jusqu'à Napoléon III, qui sera couronné dans la  galerie d’Apollon en 1852. Lui et son épouse apprécient beaucoup l'endroit, qu'ils gâtent de nombreux fastes et  réceptions pour la nouvelle cour impériale (comme les Tuileries, Fontainebleau ou Compiègne)

    Château de Saint-Cloud

    Devenu une place forte de l'infanterie prussienne le 19 septembre 1870, le château est bombardé par les troupes françaises du mont Valérien et un incendie se déclare dans la chambre de l'empereur le 13 octobre. De nombreuses œuvres d'art sont sauvées, mais les prussiens laissent le château se consumer pendant 2 jours. Ses ruines seront démolies en 1892 sous la Troisième République.


    Exposition coproduite par le musée des Avelines et le Mobilier national.
    10 oct - 23 fevrier
    Musée des Avelines
    60, rue Gounod
    92210 Saint-Cloud
    https://www.musee-saintcloud.fr/agenda/les-derniers-feux-du-palais-de-saint-cloud