• La nouvelle maison de Balzac et Grandville

    Après des travaux d'accessibilité, de rénovation du jardin et de la muséographie du parcours permanent la Maison de Balzac rouvre ses portes par une exposition consacrée  au caricaturiste Grandville. Nichée sur les coteaux de Passy, c'est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste aujourd’hui...


    C’est dans le cabinet de travail que Balzac a corrigé, de 1840 à 1847, l’ensemble de La Comédie humaine et a écrit quelques-uns de ses chefs d’œuvre. Grace à la présentation originale d’un grand choix de peintures, sculptures et objets d’art, le musée invite à découvrir l’œuvre de l’écrivain. En 2019, la Maison de Balzac a bénéficié de travaux : Une cuisine XIXe a été ajoutée consacrée à sa famille, aux Laure qui ont  marqué sa vie. L'ancien jardin a été replanté conjointement à la création d'un bâtiment de réception des visiteurs qui ressemble au musée de la vie romantique. Comme tous les nouveaux jardins, il n'atteindra sa maturité qu'au bout d'une année.


    Le pavillon d'accueil de la nouvelle maison de Balzac
    Le pavillon d'accueil de la nouvelle maison de Balzac

    L'accueil permet désormais d'introduire le parcours avec une frise chronologique et des informations sur le Paris de Balzac présentées dans un dispositif numérique. A l'intérieur du musée, la scénographie a été revue et modernisée avec de nouveaux dispositifs de médiation.Les peintures ont été refaites à l'exception du cabinet de travail de Balzac, où se trouve également une cheminée exceptionnelle.

    Delphine Levy, de la mairie de Paris, présente la nouvelle maison de Balzac
    Delphine Levy, directrice de Paris Musées, présente la nouvelle maison de Balzac

    Le musée s’intéresse à la relation passionnante entre l’écrivain et l’un des dessinateurs les plus singuliers du XIXe siècle, Grandville (1803-1847). Dessins, gravures, af›fiches... plus de cinquante œuvres tantôt satiriques, parfois poétiques ou fantastiques mettent en image cette étonnante rencontre. Grandville et Balzac se rencontrent dans les salles de presse des journaux qui Ž fleurissent à la ’ fin du règne de Charles X. Avant de devenir un écrivain à succès, Balzac a été journaliste.

    Grandville. Grande course au clocher académique
    Grandville. Grande course au clocher académique © Maison de Balzac / Roger-Viollet
    De son côté, Grandville croque régulièrement Balzac au ’fil des ans, ces caricatures de l’écrivain sont bien moins méchantes que les charges politiques de l’illustrateur, mais sont tout aussi drôles et attestent la permanence de relations très amicales. À partir de 1840, il participe notamment à l’illustration de deux grandes initiatives éditoriales auxquelles Balzac a très largement contribué : Les français peints par eux-mêmes, puis les scènes de la vie privée et publique des animaux.

    Grandville. Le rentier et sa femme    © Maison de Balzac / Roger-Viollet
    Grandville. Le rentier et sa femme © Maison de Balzac / Roger-Viollet

    Maison de Balzac
    47, rue Raynouard 75016 Paris
    Du mardi au dimanche de 10h à 18h00
    www.maisondebalzac.paris.fr

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.