• visite guidée les halles - P17

    Quand le ventre de Paris bouge, c’est qu’il se passe quelque chose. La « station balnéaire, sans la mer » de Florent Pagny n'est pas à la fin du voyage...

    La fontaine et le marché des innocents
    La fontaine et le marché des innocents

    Elle a repris depuis 2011 sa digestion des girolles de Willerval, après les parapluies de Baltard, après celle des charniers des Innocents, l'abattage plus ancien encore de l'hôtel astrologique de Catherine... les travaux colossaux cuisent un nouveau bouillon aux Halles.

    Canopée des Halles
    Canopée des Halles

    Le souvenir des viandes rouges, des paniers de poissons bleus et des cageots de légumes verts décrits par Zola ne sont plus là. Ce ne sera plus un forum, ce ne sera pas non plus la mer de F.Pagny, on y plante une forêt d'émeraude. Elle s'appelle “Canopée” littéralement “étage supérieur de la forêt, riche en biodiversité et productivité biologique”.

    La grand déménagement de février 1969 par Raymond Mason
    La grand déménagement de février 1969 par Raymond Mason

    Rendez-vous dans mille ans aux Halles, il y aura encore des destructions et des reconstructions, quand le ventre de Paris bouge, c’est qu’il se passe quelque chose : il digère l’Histoire de Paris. Il n’y aura pas de fin. Nous partirons de la Croix du Trahoir et nous terminerons au café Corinthe des misérables. Nous croiserons le souvenir de Molière, de Gavroche, de Jean-Jacques, de Colbert à Saint-Eustache, et d'autres...


     Questions,Réservations:





    Réponse sous un jour ouvré