• Rejoignez la Communauté !

    Fastes et rayonnement du Second Empire par Françoise Ravelle

    Alors que s’ouvrent simultanément deux expositions consacrées au Second Empire à Compiègne et au musée d’Orsay, ce petit livre d’une centaine de pages, écrit par Françoise Ravelle les accompagne pour illustrer l’incroyable renaissance du style de prestige à cette époque. On y retrouve la volonté et l’inspiration de Napoléon III dans tous les domaines et le goût brillant de son épouse, l’impératrice Eugénie. Fastes et rayonnements qui relèvent la réputation d'un régime qui a pourtant toujours si mauvaise presse pour la postérité...

    Fastes et rayonnement du Second Empire


    Dans tous les domaines : mode, architecture, arts décoratifs, sculpture, musique… avec les bouleversements de Paris par Haussmann ou l’exaltation de la technique dans les expositions universelles,  le Second Empire a bel et bien laissé sa marque de fabrique. C'est un Style éclectique, magnifiant l’opulence, pastichant et mélangeant les styles du passé comme ceux d’un Orient lointain ou proche. Rarement régime aura laissé un souvenir aussi grandiose en si peu d’années, à peine une vingtaine ! de 1852 à 1870.

    Accompagné d’une bourgeoisie d’affaires triomphante, la nouvelle noblesse s’accapare les styles et l’apparat de l’ancienne monarchie, avec l’ostentation de nouveaux venus. Héritière du prestige militaire, mais toujours à la recherche de légitimité historique, elle force le trait sur le décorum somptueux. L'Empire n'est pas qu'un mot. Le reflet de cette période qui se présente devant l’Histoire se veut prestigieuse et donne une somme débridée, mais saisissante de nouveautés. Même une fin apocalyptique qui ne pût éclipser ce qui précéda.

    La comtesse Virginie de Castiglione, corsages et robe de ville
    La comtesse Virginie de Castiglione, corsages et robe de ville

    Ce livre illustre les nouveaux modes d’expression dans la manière de se vêtir, de se loger ou d’aménager son intérieur, d’organiser la fête, aux Tuileries ou à Bagatelle. Eugénie de Montijo, admiratrice passionnée de Marie-Antoinette jusqu’à collectionner ses meubles, fut certainement à l’origine de beaucoup de ces nouveautés. Belle, intelligente, elle ne laissa à personne le soin de donner du style à son époque. Mais au-delà, c’est surement un rendez-vous exceptionnel de talents qui a formé le style Napoléon III,  tel qu’on peut encore l’admirer dans les mauves du Louvre ou de Compiègne, mais aussi largement dans l'urbanisme parisien.


    Visconti et Lefuel présentent les plans du nouveau Louvre à Napoléon et à Eugénie de Montijo
    Visconti et Lefuel présentent les plans du nouveau Louvre à Napoléon et à Eugénie de Montijo



    Françoise Ravelle a publié aux éditions Parigramme : Paris Impressionniste (2016) et Paris vu par les pionniers de la photographie (2016)


    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1630 membres : Cliquez sur la carte !