• Rejoignez la Communauté !

    Guide des amateurs de littérature à Paris


    Sophie Herber donne, dans son Guide des amateurs de littérature à Paris, une géographie précise pour l’amateur de rendez-vous littéraires dans le Paris de 2013. Ce petit guide d’une centaine de pages recense les endroits, au moins à connaître, mieux : à fréquenter pour vivre la littérature aujourd’hui. Autant le dire tout de suite, il ne s’agit ni d’une liste de salons mondains inaccessibles, ni de librairies célèbres, mais plutôt d’adresses plus ou moins connues, voire « off », qui peuvent devenir des rendez-vous réguliers, ou des découvertes amusantes. Plus qu’un divertissement, un petit guide de bonnes adresses pour les amateurs, en somme…


    Côté librairies, s’y trouve une compilation des principales adresses internet pour les localiser grâce aux différents réseaux d’associations de libraires. Côté livres anciens, ce sont plutôt les bouquinistes de la Seine ou ceux du marché Brassens (marché du livre ancien et d’occasion, créé en 1987) que je connais bien et dont j’ai découvert le site .
    Puis viennent les pointeurs qui donnent lieu à des manifestations occasionnelles ou annuelles : salons ou foires du livre, marchés, expositions, maisons des écrivains, dédicaces dans les mairies ou les bibliothèques. Une occasion sérieuse de mettre à jour sa liste de veille évènementielle.

    La suite détaille les rendez-vous réguliers des médias, comme le Masque et la Plume et consorts, ce qui donne l’occasion d’observer qu’il n’y a plus guère de grande émission littéraire à la télévision en dehors de Bibliothèque Médicis ou de la Grande Librairie de France 5, dont on ne connait d’ailleurs pas facilement à l’avance le nom des invités et se trouve très mal référencé sur l’Internet. La radio publique n’est même pas citée dans le livre, ce qui est à peine croyable ! Mais pourtant réaliste. Raison de plus d’activer un système d’alertes sur l’Internet pour ne rien rater de l’actualité.

    Viennent ensuite les cercles de lecture. Il m’arrive d’assister aux rendez-vous littéraires  de l’Entrepôt dans lesquels les rencontres d’auteurs sont très intéressantes et l’occasion de belles découvertes. Moins traditionnelles, les scènes d’expérimentations littéraires sont assez nombreuses pour occuper une bonne vingtaine de pages du livre au cours desquelles sont détaillées les lectures à la Comédie Française, les matchs d’improvisation, les soirées slam etc. Initiative qui  existe depuis cette année, au printemps, la Nuit de la littérature, qui a pour ambition de faire valoir la diversité littéraire et de promouvoir des auteurs étrangers.


    De nombreuses initiatives montrent la vitalité des cercles littéraires par de nouvelles pratiques populaires. D’abord, le « bookcrossing » qui consiste à échanger des livres déjà lus pour d’autres, dans certains lieux  dédiés à cette pratique. Ne jetez pas vos livres ! Ce sont des adresses à connaître pour tous les bibliophiles qui souhaitent renouveler ou vider leur stock de temps en temps. Conséquence de la popularité de l’Internet, le salon de lecture virtuel permet d’échanger, non pas les livres cette fois, mais des avis sur les gros portails que sont Actualitté, Babelio ou MyBoox, ou sur twitter avec le hashtag #vendredilecture. Venu d’outre-Atlantique, l’atelier d’écriture connait un véritable essor dans la capitale auprès d’une population ouverte à l’effort stylistique. À des prix très variables, ces nouveaux “écrivains publics” s’adressent à ceux et celles qui ont envie d’écrire correctement le français ou qui seraient tentés par la publication.

    Le tourisme littéraire n’est pas oublié pour les marcheurs qui souhaitent déambuler sur les traces des écrivains ou de leurs héros. Quelques guides passionnés proposent des balades sur les lieux célèbres pour leur passé littéraire : la nouvelle Athènes, Montparnasse, Saint-Germain, le quartier Latin, le Paris dessiné par Jacques Tardi etc. J’avais assisté l’an passé à un parcours étonnant sur les pas des héros de la comédie humaine, organisé par la maison de Balzac, dont je garde un grand souvenir. Ces promenades thématiques ne sont probablement pas assez connues.

    En résumé, ce petit guide est indispensable pour faire le point sur les initiatives littéraires de 2013. Il sera particulièrement utile à l’amateur qui ne fréquente pas ce milieu quotidiennement ou qui vit loin du bouche-à-oreille, mais aussi apprécié du spécialiste, comme le montre Ariane Charton dans un article que je vous invite à découvrir sur son blog.
    D.L



    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1844 membres : Cliquez sur la carte !