• “Si Paris nous était conté” de Sacha Guitry


    Le Métronome TV de Lorànt Deutsch n’est pas la première tentative à conter l’histoire de Paris en visuel. Un autre personnage haut en couleur s’y était amusé bien longtemps auparavant : le grand Sacha  Guitry en 1956. Homme de théâtre et de cinéma, comme lui, il aimait aussi émouvoir, faire rire et a su s’entourer d’une distribution prestigieuse pour cette production. On y retrouve Gérard Philipe (le trouvère), Danielle Darrieux (Agnès Sorel), Michèle Morgan (Gabrielle d'Estrées), Jean Marais (François 1er), Louis de Funès (Antoine Allègre), Robert Lamoureux (Latude) et d’autres dont Guitry lui-même en Louis XI.

    Un film de 2h, sous forme de “déclaration d’amour lucide” d’un homme qui avait alors 70 ans et qui sut faire de cette fresque une réussite artistique et cinématographique totale : ce dont bien peu le croyait encore capable. Élégance et maitrise du propos, sans oublier sa touche légendaire d’humour noir, Guitry put à l’évidence trouver dans l’histoire, cocktail de drames et de poésie, d’amours et de divines surprises, un art à sa mesure, qui ne pouvait être que théâtral, voire surnaturel. Son Paris, c’est la passion d’être éternellement surpris.

    “Rendre hommage à Paris, à ceux qui l'ont construite, qui l'ont aimée, et qui l'ont embellie pour en faire la merveille du monde qu'elle est."  (S.Guitry)


    Vous remarquerez l’abondance de références littéraires ou artistiques avec des personnages comme Béranger, Mme Geoffrin, Villon, Diderot, Beaumarchais, Verlaine, Utrillo etc. dont la compagnie peut surprendre. Il avait bien saisi que c’est toujours le même esprit qui reste, par-delà l’évènement et surtout que ce qui compte, en définitive, c’est de décrire subjectivement son Paris. Lorànt Deutsch ne fait pas autre chose dans son Métronome et, sous cette forme, déjoue tous les critiques et savants docteurs qu’on a pu entendre ici ou là toile sur les raccourcis et les erreurs historiques de son documentaire. L’ultime espoir de comprendre ou de rendre hommage à une œuvre d’Art, c’est la création dans son empreinte.

    ”Aimer Paris rend orgueilleux car il vous devient à ce point nécessaire qu’on en arrive à croire qu’on peut lui être utile” (S.Guitry)

    Le film sera diffusé sur la chaîne Histoire le 10 mai à 20h40 et le 14 mai à 23h10. Maintenant, laissons Jean Tulard nous présenter ce monument à ne pas rater :

                 



    Si Paris nous était conté_partie 1 par Abal_hassan

    Si Paris nous était conté_Partie 2 par Abal_hassan

    Si Paris nous était conté_Partie 3 par Abal_hassan


    Et ainsi de suite ( 7 parties )

    toile Je ne donnerai pas d’urls et l’occasion pour Guignol et Gnafron de récolter du pagerank ! 

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1630 membres : Cliquez sur la carte !