• Rejoignez la Communauté !

    L’Hôtel de Bourgogne (Tour Jean sans peur)

    La maison de Bourgogne exerce sa souveraineté sur Chalon, le Charolais, Mâcon, Autun, Nevers, le comté d'Avallon, Tonnerre, Senlis, Auxerre, Sens, Troyes, Auxonne, Montbéliard, Bar.

    L’héritage des Flandres, Artois , Hainaut, Brabant et le Luxembourg  l’augmenteront encore des riches régions du Nord : on mène grand train à la cour de Bourgogne. De là, partiront toutes les modes, toutes les audaces, des plus futiles aux plus grandioses, au point de faire de l’ombre au Roi de France en pleine déroute,  le but : reconstruire une “Lotharingie” entre le royaume de France et l’Empire germanique.

    Un esprit : En montrer” , l’art et le plaisir de vivre, et une habilité certaine à capter les héritages. Ils seront 5 : Philippe, Jean, Philippe, Charles et une fille Marie.Armoiries des ducs de Bourgogne
    Philippe le hardi, Le Chêne, le père fondateur, héros de Poitiers “père gardez vous à droite, gardez vous à gauche” : Il en prendra possession en 1363. Il est frère de Charles V mais très différent et sera de fait la personnalité la plus puissante de la France lors de la folie de Charles VI et la régence d’Isabeau de Bavière, cheveux blonds et yeux noirs. A sa mort , le drame qui couvait éclate en pleine lumière.
    Jean sans peur Le Houblon, prend comme symbole le rabot qui rogne la puissance grandissante de Louis d’Orléans, frère du roi, favori de la reine et jouisseur incontinent. Il sera sans peur à Nicopolis face aux turcs et face aux Liégeois ou en prenant Besançon mais cèdera à la passion en faisant assassiner Louis en 1407. Il construira son Hôtel sur la muraille de Philippe Auguste ; c’est ce qui en reste, la Tour, qui se visite aujourd’hui. Il prendra le parti des Anglais après Azincourt (1415, auquel il ne participe pas). Avec son chapeau vert et ses bouchers caboche et capeluche, c’est le maitre de Paris. Il finira tragiquement assassiné au pont de Montereau en pleine guerre civile.
    Philippe le bon, habillé du noir qu’il portera toujours pour le deuil de son père, il portera la Bourgogne au sommet de sa puissance en jouant l’Angleterre au traité de Troyes puis en se rapprochant de la monarchie française lorsque le vent tourna suite aux déroutes anglaises et à l’épopée de Jeanne d’Arc.

    Avec l’héritage du Luxembourg en 1443 c’est le prince le plus riche d’Europe et il lègue à son fils de solides places fortes. Grand amateur de bonne chère, d’amours et mécène d’arts, il fondera l’ordre de la toison d’or. On lui prête aussi le serment sur un paon de partir en croisade à la suite de la chute de Constantinople en 1453.
    Charles le téméraire aura une destinée glorieuse, puisqu’il prendra la Champagne et la Brie à son éternel rival Louis XI et l’Alsace à L’Empereur. Il sera cependant vaincu devant Nancy en 1477 et on découvrira son corps, face contre terre et à moitié dévoré par les loups, dans la neige. Quand orgueil chevauche devant, honte et misère suivent de bien près dira Louis.

    Sa fille Marie, en rétorsion,  lèguera son héritage à l’Empire par mariage avec le véritable fondateur de la dynastie des Habsbourg : Maximilien. Ce fut aussi un mariage d’amour, rare coïncidence, qui attisera pour des siècles les conflits avec la France, jusqu’à une certaine Marie-Antoinette.

                 

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1739 membres : Cliquez sur la carte !