• VISITE GUIDEE Le Triangle d'Or - P36

    Le petit Triangle d'or, c'est autour de l'avenue Montaigne, c'est aussi le quartier François 1er...
    Un parcours au cœur du quartier de la haute-couture. Ici se mesure la vitalité des maisons de luxe pour se maintenir au sommet de cet art qui reste le symbole de la France chez beaucoup d'étrangers. Vuitton, Dior, Saint-Laurent, Chanel, Armani tiennent aujourd'hui le haut du pavé. Nous remonterons le temps depuis l’avènement de cette histoire tumultueuse de la mode.

    Hotel particulier de Fanny Lehon
    Hotel particulier de Fanny Lehon - Actuellement l'Artcurial
    Collection Paul Poiret - Années 20
    Collection Paul Poiret - Années 20
    Boutique Dior Avenue Montaigne
    Boutique Dior Avenue Montaigne

    Pourquoi ici ? avenue Montaigne, mais aussi La Boétie, Bayard, Boccador, la Trémoille, Clément Marot, Jean Goujon : pourquoi ce bottin mondain de l'époque François Ier ? Nous n'y trouverons pourtant pas d'architecture Renaissance, mais plutôt fin XIXe, période faste de l'Empire, de l’Élysée, de l'Exposition Universelle, et début XXe autour d'un théâtre construit par Auguste Perret (théatre des Champs Élysées) et d'un palace prestigieux pour les hôtes de passage dans l'avenue la plus chère de Paris (Plaza Athénée).

    Hôtel de Vilgruy - place François 1er
    Hôtel de Clermont-Tonnerre- place François 1er


    D'autres souvenirs de ce quartier sont moins festifs : Je vous raconterai l'histoire de l'incendie du bazar de la charité, terrible fait divers dont le souvenir se dresse rue Jean Goujon et sur ces lieux de mémoire j'évoquerai les destins tragiques d'une danseuse brillante et d'une jeune reine, victimes de ce qui était à l'époque un accessoire de luxe, mais qui a disparu de la panoplie princière : l'automobile.
    Crypte de l'église de la consolation


    Incendie du bazar de la charité
    Incendie du bazar de la charité




     Questions,Réservations:




    Réponse sous un jour ouvré