• Rejoignez la Communauté !

    Eugénie de Montijo : De l’hommage à l’affront

    Countess Eugenie de Montijo par Winterhalter, 1853
    Qui était la jolie espagnole Eugenia Maria de Montijo de Guzman, comtesse de Teba, que Napoléon III, éperdument amoureux, épousa en 1853 à Notre-Dame-de-Paris et qui deviendra impératrice des Français ?
    Pour esquisser son portrait, Canal Académie a choisi cinq académiciens : Ernest Lavisse, Maurice Paléologue, Prosper Mérimée, Octave Aubry et Georges Lacour-Gayet. Les quatre premiers ont côtoyé ou rencontré l’impératrice, les deux autres ont récolté des témoignages de ses proches et des documents d’époque. Tous nous rendent Eugénie présente et attachante, mais qui fut vraiment celle qu’on accusa d’avoir joué un rôle déplorable à la fin du Second Empire ? Mauvais ange d’un Napoléon III malade et plus vraiment capable de gouverner ? De la sinistre aventure mexicaine à la déroute de Sedan, “l’Espagnole” fut considérée comme la grande responsable du désastre.

      La République cherchait des coupables, elle fut sitôt désignée et l’histoire se chargea du reste. Peut-être un peu trop simple ? Toujours est-il qu’elle réussit à gagner l’exil et à se faire oublier. Avait-elle en tête celle qui, selon son aveu même, hantait sa mémoire : “l’Autrichienne”, un siècle plus tôt ?

    Première partie :




    Seconde partie :




    Source : Canal Académie : Les Académiciens racontent l’Histoire : Eugénie


    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1739 membres : Cliquez sur la carte !