• Les Hollandais à Paris, 1789-1914 Scheffer, Van Gogh, Van Dongen, Mondrian...

    Le Petit Palais présente une exposition originale sur les peintres hollandais ayant vécu à Paris entre le règne  de Napoléon et le début du XXe siècle. Jongkind, van Spaendonck, Ary Scheffer, Jacob Maris, Frederik Kaemmerer, George Breitner,Vincent van Gogh, Kees van Dongen et Piet Mondrian...

     

    De 1789 à 1914, plus d’un millier d’artistes hollandais se rendent en France, attirés par la Ville-Lumière et le dynamisme de sa vie artistique. Paris est en effet la destination prisée de nombre d’artistes du monde entier. Elle attire par les multiples possibilités qu’elle offre : son enseignement, les opportunités de carrière, la richesse de ses musées et un marché de l’art en plein essor. Les séjours des artistes néerlandais, plus ou moins longs, sont parfois le premier pas vers une installation définitive en France. Ces artistes ont en tout cas une influence décisive sur le développement de la peinture hollandaise, certains comme Maris ou Breitner diffusant des idées nouvelles à leur retour en Hollande. De la même manière, des figures comme Jongkind ou Van Gogh apportent à leurs camarades français, des thèmes, des couleurs, des manières proches de la sensibilité néerlandaise.

    Jongkind Notre-Damevue du quai de la Tournelle © Petit Palais / Roger-Viollet
    Jongkind Notre-Dame vue du quai de la Tournelle © Petit Palais / Roger-Viollet

    Ary Scheffer s’installe dans la capitale en 1811 et devient l’un des artistes les plus en vue sous le règne de Louis-Philippe. Il s'installe dans ce qui est aujourd'hui le musée de la vie romantique, rue Chaptal. Parrainant de nombreux jeunes artistes français, il est l’un des relais essentiels entre les Pays-Bas et la France.Puis ce sera le tour de Jongkind qui se lie d’amitié avec les artistes français, tels Boudin ou Monet. À la fin du XIXe siècle et jusqu’au début du XXe siècle, l’attrait pour Paris est à son apogée. La capitale est un passage obligé pour tous les artistes internationaux. Breitner,Van Dongen puis Mondrian ne font pas exception.Vincent van Gogh lui y restera deux ans.
    La scénographie de l’exposition plonge le public dans des univers très différents pour chacun des neuf peintres hollandais présentés de manière claire et pédagogique et donnera des clés pour comprendre leur époque.

    . Kees van Dongen, Le Moulin de la Galette
    . Kees van Dongen, Le Moulin de la Galette . © Photo Laurent Lecat.

    Du 06 février 2018 au 13 mai 2018 au Petit Palais
    http://www.petitpalais.paris.fr/expositions/les-hollandais-paris-1789-1914





    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1655 membres : Cliquez sur la carte !