• Rejoignez la Communauté !

    Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Par Stéphane Pocidalo chez Edilivre

    Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Par Stéphane Pocidalo chez Edilivre
    Le parisien est un citadin privilégié qui habite dans la plus belle ville du monde (selon lui) ou une tête de chien au quotidien morose (selon le reste de la France). Pour Stéphane Pocidalo, curieusement, le trentenaire parisien est un individu qui se voit en retard « Je suis un grand retardataire, une personne qui a appris toute sa jeunesse à dire : je ferai plus tard. Et qui, à force de cumuler les ‘plus tard’, est devenu dans son quotidien un être ‘retardé’. Je suis un citoyen bourré de droits qui rend toujours ses devoirs lorsqu'il n'a plus vraiment le choix. Je suis un vrai Parisien »


    Voici le Dictionnaire subjectif du trentenaire parisien ! Celui en bas à gauche de l’amusante couverture. Trente définitions qui permettent d’appréhender la décennie où les moments insouciants cohabitent avec de nouvelles obligations. Une période appropriée pour faire le point.

    Au fil des saisons, je me suis arrêté sur trente aspects qui font de moi un trentenaire responsable, une personne qui déteste sa ville par amour, qui se plaint avec satisfaction et, finalement, qui profite de la vie en soupirant. Il quitte le foyer parental après avoir bien profité des années fac, avec son Bac + 1347 en poche, il trouve son premier CDD, il décide de louer un studio/2 pièces tout en acceptant de manger des pâtes sans sauce dès le 12 du mois, il choisit de se marier après avoir vu tous ses cousins jurassiens et ses cousines bretonnes fêter au même âge la naissance de leur troisième enfant

    Stéphane Pocidalo est un journaliste parisien de la presse et du web. Il nous propose un voyage réaliste dans la peau d’un trentenaire et son parcours au quotidien, étalés sur les quatre saisons : printemps, été, automne, hiver. Le lecteur et la lectrice trentenaire se reconnaîtront dans ces tranches de vie teintées d’humour noir et de plaisirs variés : Amis, Boîte de nuit, Sites de rencontres, Restaurant, Rupture, Résolutions, Culture, Coup de vieux… Pour les autres ce sera comme la photographie d’un passé presque oublié, celui de la grande fiesta, qui provoquera sans doute un léger sourire de complicité… Paris sera toujours Paris, à quelques exceptions près, mais de taille : Technologie, Chômage, After work…

    Une écriture moderne, instinctive, synthétique, qui se lit facilement dans le métro (80 pages environ) et sans envolées philosophiques sur ce fameux "retard", mais lucide au fond. Crédible, l’auteur nous donne un rendez-vous dans deux quinquennats, je le prends bien volontiers ainsi que le pari qu’il y aura une nouvelle définition qui débutera par un grand A. Il aura rattrapé son retard.

    D.L





    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1630 membres : Cliquez sur la carte !