• Rejoignez la Communauté !

    Les Académiciens racontent l’histoire de Louis XV




    Pierre Gaxotte fut le grand spécialiste de Louis XV. Il publia Le Siècle de Louis XV en 1933. Ce livre fut réimprimé des dizaines de fois, remanié à plusieurs reprises dont la dernière en 1980. Canal Académie nous propose une série de 4 émissions qui retracent la vie du Roi à partir de lectures de ce livre mais également des extraits du Précis du siècle de Louis XV de Voltaire, alors historiographe du Roi. Viendront ensuite des
    textes du marquis d’Argensson qui évoqueront le cardinal de Fleury pour les affaires militaires et Pierre de Nolhac, auteur de Louis XV et Marie Leszczynska et de Louis XV et Madame de Pompadour pour les histoires sentimentales qui ne furent pas sans importance dans  la conduite du royaume…


    Voltaire Historiographe de Louis XVLa première partie est consacrée à l’avènement  du Roi, à la mort de Louis XIV (1715) Mon cher enfant, vous allez être le plus grand roi du monde” ainsi qu’à la bataille de Fontenoy, gagnée sur les Anglais, lors de la guerre de Succession d’Autriche. Dès l’annonce de la victoire de Fontenoy (1745), Voltaire écrit un long poème épique en alexandrins, dédié au Roi, connu sous le nom de poème de Fontenoy

    Le roi de France allait de régiment en régiment ; les cris de victoire et de vive le roi, les chapeaux en l'air, les étendards et les drapeaux percés de balles, les félicitations réciproques des officiers qui s'embrassaient, formaient un spectacle dont tout le monde jouissait avec une joie tumultueuse”





    Robert-François  DamiensLa deuxième partie est consacrée à l’entrevue du jeune Louis XV avec le Tsar Pierre le Grand, puis à son sacre à Reims et enfin l’attentat contre le roi, le 5 janvier 1757 par Robert-François Damiens.
    "Parmi tant d’agitations qui troublaient tous les esprits au milieu d’une guerre funeste : la guerre de Sept Ans contre la Prusse et l’Angleterre, dans le prodigieux dérangement des finances, qui rendait cette guerre plus dangereuse, et qui irritait l’animosité des mécontents, enfin parmi les épines des divisions semées de tous côtés entre les magistrats et le clergé, dans le bruit de toutes ces clameurs, il était très difficile de faire le bien, et il ne s’agissait presque plus que d’empêcher qu’on ne fît beaucoup plus de mal” 




    Fontenoy - Louis XV pointe le Maréchal de Saxe victorieuxLa troisième partie évoque le cardinal de Fleury, qui dirige la France et les conséquences de la guerre de succession d’Autriche (1740-1748) où :  “A la fin de cette guerre, beaucoup furent convaincus que la France avait travaillé pour le roi de Prusse”  puis de la désastreuse guerre de sept ans
    (1756-1763). Guerre sur plusieurs continents, elle se termine après le désastre de Rossbach et de nombreuses défaites dans les colonies, particulièrement au Canada, par le traité de Paris.

    "On n’ose plus sortir dans les rues de Paris dès sept heures du soir, et partout les Suisses font la patrouille à la place du guet. Le pain est maintenu à cinq sous moins un liard, grâce aux exactions que l’on exerce sur les malheureuses provinces. On craint à chaque instant des révoltes générales. Dans plusieurs villes, les habitants ont dit que, tant qu’il leur resterait des bâtons et des fourches, ils empêcheraient bien qu’on n’enlevât leurs grains”




    Charles-Nicolas Cochin Le Jeune, Bal masqué ou bal des Ifs donné pour le mariage de Louis Dauphin de France avec Marie-Thérèse d’Espagne dans la Galerie des Glaces, 1745La quatrième partie est consacrée à Mme de Pompadour et aux Encyclopédistes. Madame de Pompadour rencontre le roi au bal des Ifs et réside à Versailles de 1745 jusqu’à sa mort en 1764
                              “Fille de sangsue et sangsue elle même
                          Poisson d'une arrogance extrême
                          Etale en ce château sans crainte et sans effroi
                          La substance du peuple et la honte du Roi”



    Maîtresse, puis amie et conseillère de Louis XV, elle exerce un rôle politique et une influence prépondérante dans le domaine des arts (Boucher,Pigalle,…) .
    “Madame de Pompadour et quelques ministres font solliciter d’Alembert et Diderot de se redonner au travail de l’Encyclopédie, en observant une réserve nécessaire en tout ce qui touche la religion et l’autorité. J’en ai conféré avec d’Alembert, et il m’a démontré l’impossibilité qu’il y a pour les savants d’écrire sur quoi que ce soit, s’ils ne peuvent écrire librement”



    Louis XV meurt de la petite vérole (variole) le 10 mai 1774, au château de Versailles. Voltaire prononce son éloge funèbre dans une Académie…


    Sources  :
    http://www.canalacademie.com/ida8108-Les-Academiciens-racontent-l-histoire-Louis-XV-1-4.html


    http://www.canalacademie.com/ida8109-Les-Academiciens-racontent-l-histoire-Louis-XV-2-4.html

    http://www.canalacademie.com/ida8110-Les-Academiciens-racontent-l-histoire-Louis-XV-1-2.html

    http://www.canalacademie.com/ida8111-Les-Academiciens-racontent-l-histoire-Louis-XV-4-4.html

    2 commentaires:

    1. J'aime beaucoup la partie avec le Tsar Pierre le Grand. Merci pour ce partage !

      RépondreSupprimer
    2. Canal académie propose également trois autres séries sur le même principe au sujet de François Ier, Henri IV et Louis XIV.

      RépondreSupprimer

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1844 membres : Cliquez sur la carte !