• Rejoignez la Communauté !

    Sur les pas de Nicolas Flamel



    Nicolas Flamel (1330,1418 ) est un bourgeois parisien du XIVe siècle, écrivain public, copiste et libraire-juré. Sa fortune “immense”, que la rumeur amplifia, est à l'origine du mythe qui fit de lui un alchimiste ayant réussi dans la quête de la Pierre philosophale permettant de transmuter les métaux en or. Il dut assister en 1389, avec tous les bourgeois de Paris vêtus de rouge et vert, à l'entrée à Paris de la reine Isabeau de Bavière. Flamel possédait  un certain nombre de maisons à Paris, La plus connue, et la seule qui existe encore aujourd'hui, est celle qui était dite « au grand pignon », rue de Montmorency (aujourd'hui au n°51). Baptisée aujourd'hui « maison de Nicolas Flamel », bien que ce dernier n'y ait jamais habité, elle est réputée être l'une des plus anciennes demeures de Paris. Sa pierre tombale se trouve au Musée de Cluny.
    « Nicolas Flamel, Parisien, lequel de pauvre escrivain qu'il estoit, & ayant trouvé en un vieil livre une recepte métallique qu'il esprouva fut l'un des plus riches de son temps, temoings en sont les superbes bastiments qu'il a faicts au cemetiere S. Innocents, à Saincte Geneviefve des ardens, à S. Jaques de la Boucherie, où il est en demy relief, avec son escritoire au costé, & le chaperon sur l'espaule estimé riche luy & sa Perronelle (c'estoit sa femme) de quinze cens mille escus, outre les aumosnes & dotations immenses qu'il feist »
    Préface au Demosterion du paracelsien Roch le Baillif (1578)
    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Flamel
    Nicolas Flamel et le cimetière des Innocents en 3D

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1739 membres : Cliquez sur la carte !