• Rejoignez la Communauté !

    19 - Le rêve prométhéen

    Exposition Universelle de Crystal Palace (Paxton)
    En 1818, lorsque Mary Shelley écrit  "Frankenstein ou le Prométhée moderne",  elle donne une vision prophétique de son siècle où l'homme substitue sa volonté à celle d'un dieu qui s'est retiré de la création, mais donne naissance à une machine folle qui se retournera contre lui.

    Pourtant, le progrès est permanent et la réussite de l'Empire Britannique de Victoria s'affiche avec ostentation à l'exposition universelle de Crystal Palace à Londres.
    "L'exposition de 1851 doit nous donner une image vivante du degré d'évolution auquel est parvenu l'humanité"

    C'est d'abord la révolution industrielle qui touche maintenant tous les pays à un rythme effréné et se généralise à la plus grande partie de l'Europe continentale et aux États-Unis.
    T.Edison est l'inventeur du siècle, il crée, entre autres, l'ampoule électrique à incandescence en 1879, seul peut lui être comparé en prestige L.Pasteur qui crée le premier vaccin en 1885.

    C'est aussi l'invention du téléphone (Bell 1876), du télégraphe (Morse 1838), de l'Automobile (1873), du Cinéma (1892), la théorisation de l'électromagnétisme (Faraday 1831) et de la Thermodynamique (Carnot 1824).
    C'est le développement de l'architecture métallique (ponts, gares) et surtout du chemin de fer (1825), des couleurs synthétiques (Perkin),de la moissonneuse de McCormick (1831), des machines-outils (Whitworth), de la pile électrique (Volta), de la radio (Marconi),de l'acier Bessemer (1856), de la photographie (1839).
    C'est aussi, dans un autre genre, Darwin et sa théorie controversée de l'évolution (1859).

    Le chemin de Fer (Manet)
    La démocratisation trouve dans les mouvements de population de la campagne vers les usines et la grande misère du prolétariat un nouveau champ de protestation : le socialisme, dont le théoricien sera Marx en 1867 qui s'oppose au capitalisme.
    Pour d'autres, les États-Unis bénéficient d'une très importante immigration en provenance d'Europe et d'Asie, prête à s'investir dans ce nouveau pays, où tout semble possible et fuyant un continent où les différences sociales sont considérables et la misère largement répandue dans certaines classes de populations.

    À Paris, les tensions sociales conduisent à la République en 1848, à la commune en 1871, en passant par le 4 septembre 1870 (déchéance de l'Empire et proclamation de la République). C'est l'apparition du droit de grève (1864), des syndicats, de l'assurance-maladie, l'enseignement devient laïc, gratuit et obligatoire (1881). Son symbole se nomme Victor Hugo qui publie "les misérables" en 1860.

    La Grve (Adler)Les crises économiques, prix de la croissance, conduisent au protectionnisme, au nationalisme ainsi qu'à  une certaine nostalgie du passé. L'émergence de consciences nationales (Italie, Belgique, Grèce...) et de sentiments patriotiques très puissants accompagne le Bonapartisme en France et  Guillaume II qui proclame l'Empire Allemand (le deuxième) dans la galerie des glaces du château de Versailles en 1871. Ce pays a non seulement la première armée du continent mais l'industrie, la recherche et le commerce ne font que grandir année après année au point de concurrencer l'Angleterre. La politique étrangère catastrophique des Bonaparte n'arrivera pas à empêcher l'unité Allemande que Richelieu et Talleyrand avaient réussi à éviter dans le passé.
    Chaque nation cherche à se forger un empire au dépens des civilisations locales, particulièrement en Afrique (conférence de Berlin 1885). Le rôle de la conscription conduit à des armées plus importantes et des dégâts non moins considérables qui culmineront avec les 3 millions de morts des guerres napoléoniennes et les centaines de milliers de morts de la guerre de sécession américaine (1861)

    En réaction à ce tumulte, naît une nostalgie des temps passés avec l'abondance de références historiques (Romantisme) en littérature chez Hugo, Scott, Stevenson, Dumas, Rostand, Chateaubriand, Lamartine, Byron, Goethe, Féval, Gautier, Dickens, Vigny, Mérimée, Tolstoï.
    Dans la musique chez Wagner, Rossini ou Verdi,
    En peinture avec l'art Delacroix et Gérôme, la naissance de l'archéologie (Fiorelli (Pompéi), Schliemann, Viollet-le-duc, Champollion, Quinet), sans oublier le développement du musée du Louvre.

    Je suis l’Empire à la fin de la décadence,
    Qui regarde passer les grands Barbares blancs - Paul Verlaine

    La nostalgie est aussi dans l'Église Catholique par la publication par le pape Pie IX de l'encyclique "Quanta cura" suivi du "Syllabus errorum" condamnant les erreurs du monde moderne et  Léon XIII avec "rerum rovarum" condamnant la sujétion de l'homme à l'État et au profit.

    Paris est à nouveau fortifié, militairement cette fois, par Thiers en 1840, deux siècles après Louis XIII !
    Haussmann (1853) et Napoléon III donneront à Paris le visage qu'on lui connaît aujourd'hui et en 1889, pour le centenaire de la révolution française, elle élève sa Tour Eiffel.
    Elle a connu au cours de ce siècle 6 épisodes sanglants  ( 1814,1815,1830, 1848, 1851,1871) ce qui donne une idée du climat de tension dans lequel vivaient les Parisiens. Elle sera aussi la proie de l'armée Allemande en 1814, 1815 et 1871, ce qui conduira à une haine tenace envers l'envahisseur et à l'idéologie de la revanche.

    Sous les gouvernances de Thiers, Grévy, Ferry et Gambetta, la France devient définitivement républicaine et laïque après 14 siècles de monarchie et de catholicisme. Paris redevient Capitale.




    Crystal Palace




    Paris fortifié

    Chronologie parisienne
    ----------------------

    1803 : 9 août : Démonstration du bateau à vapeur de Robert Fulton sur la Seine.
    1804 : 2 décembre : Napoléon est sacré empereur à Notre-Dame.
    1814 : 31 mars : Les armées étrangères entrent dans Paris par la barrière Saint-Martin, suivent les boulevards et établissent leurs camps dans les Champs-Élysées, sur l'esplanade des Invalides et le Champ-de-Mars.
    1815 : 3 juillet : Joseph Fouché, président du gouvernement provisoire, et Louis Davout commandant en chef de l'armée, signent une convention livrant Paris, sans conditions, aux troupes étrangères.Les troupes anglo-prussiennes entrent dans Paris et occupent militairement les places, les ponts, les jardins publics, les boulevards, les promenades, les cours des palais... installant dans toute la ville une multitude de bivouacs et de canons braqués.
    1816. On adopte la technique londonienne d’éclairage au gaz. Le passage des Panoramas profite le premier de cette innovation.
    octobre 1824. Inauguration du premier magasin de confection de série, À la Belle Jardinière de Pierre Parissot.
    30 janvier 1828. Premières lignes d’omnibus avec voitures tractées par des chevaux afin d’assurer les transports en communs
    1er janvier 1829 : la rue de la Paix reçoit le premier éclairage public avec le système du gaz hydrogène carburé de Philippe Lebon.
    27-28-29 juillet 1830 : Émeute à Paris contre Charles X qui est déposé.
    19 février-1er octobre 1832 : Épidémie de choléra-morbus tuant plus de 18 500 Parisiens.
    1836 : Inauguration de l'Arc de triomphe et de l'obélisque de Louxor
    1837 : inauguration de première ligne de chemin de fer française ouverte aux voyageurs reliant Paris à Saint-Germain-en-Laye.
    février-juin 1848. Émeutes à Paris. Proclamation de la IIe République
    1855 : Exposition universelle. Voyage de la reine d'Angleterre Victoria à Paris.
    19 mai 1858. Vote de la loi sur les grands travaux de Paris. Ils sont placés sous l'autorité du préfet de la Seine, Georges Eugène Haussmann.
    1er janvier 1860 : 11 communes limitrophes sont annexées à Paris : Auteuil, Passy, Batignolles-Monceau, Montmartre, La Chapelle, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Vaugirard et Grenelle et passage aux 20 arrondissements.
    19 septembre 1870 – 1er mars 1871 : Siège de Paris par les Prussiens
    26 mars au 22 mai 1871 : La Commune de paris
    1881. Eclairage électrique des grands boulevards.
    2 avril 1889. Fin des travaux de la tour Eiffel.Parution du premier annuaire des abonnés au téléphone du département de la Seine.
    28 décembre 1895. Première séance publique de cinéma par les frères Lumière.
    1900. Exposition universelle et Jeux olympiques.Inauguration de la première ligne de métro entre Vincennes et la porte Maillot.

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1844 membres : Cliquez sur la carte !