• Rejoignez la Communauté !

    11 - La réforme grégorienne

    Grgoire VIIAlors qu'en Occident la décomposition est totale (à l’exception notable de la renaissance Ottonienne) avec une distribution du pouvoir en une constellation de seigneurs locaux, l'Empire Byzantin lui est florissant et connaît un nouvel apogée sous les empereurs macédoniens dont Basile II bulgaroctone (1025). C'est sous son règne que la Russie devient chrétienne, ce qui est à l'origine de sa prétention de se considérer comme l'héritière de l'empire d'orient.  C'est l'empereur le plus glorieux depuis Justinien.

    Empire byzantin anim
    Les Grecs et leurs autorités religieuses , qui avaient par ailleurs tenu tête aux Bulgares, aux Arabes, aux Perses et aux Vikings ne se considéraient en rien comme inférieurs à l'évêque de Rome et aux Occidentaux considérés comme des barbares et des ignorants.
    Les Grecs parlent peu le latin, sont d'une culture plus riche et plus ancienne, et ont de sérieuses divergences avec la papauté sur les points de doctrine (culte des images,filioque) et refusent par conséquent de lui obéir.

    En Occident, pourtant, un renouveau religieux est manifeste et trouve son essor avec Ildebrando (Grégoire VII en 1073), ancien moine de Cluny, qui reforme en profondeur l'Eglise (le "Dictatus papae") :
    Blason de l'abbaye de cluny
    - Il interdit la simonie (vente des charges et emplois de l'église)
    - Il impose le célibat des prêtres (ce qui leur évite d'avoir une descendance à entretenir au dépens de leur mission supposée)                    
    -Il impose le respect de la règle bénédictine (prière mais aussi travail au sein des abbayes, dieu a créé l'ordre et non le chaos)
    - Il souhaite placer les seigneurs, rois et empereurs sous son contrôle ( à l'opposé de la désignation des évêques et du pape par les puissants qui était la règle auparavant). Ce point posera problème pendant tout le Moyen Âge.

    Cette révolution se manifeste avec l'art roman qui Guillaume de Normandie (Tapisserie de Bayeux)couvre les campagnes d'églises et jette les bases d'une théocratie dont les actes les plus marquants seront la querelle des investitures en 1075,  Canossa en 1077 où l'empereur (allemand) fait allégeance au pape, lors de la rupture avec Byzance en 1054, pendant la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie (bâtard mais soutenu par le pape) en 1066.

    À l'est, Byzance doit faire face à de nouveaux venus d'origine mongole : les Turcs.

    En 1071 à Mantzikert, les byzantins subissent un désastre militaire et politique (capture de l'empereur, guerre civile)  face aux turcs qui occupent désormais l'Anatolie, ferment les routes et les sites religieux aux chrétiens.
    La première Croisade est lancée à partir de Clermont par le pape Urbain II (Autre clunisien) en réaction à cette avancée des l’Islam en Orient et pour unifier la chrétienté derrière une foi commune. Elle donnera la reconquête d'Antioche (ville de départ de la route de la soie) et  surtout de Jérusalem (centre du monde connu) en 1099. C’est la création des états latins d’Orient autour de Jérusalem.


                    
                                        Chant Grégorien - Dies Irae


                                                      
    Chronologie parisienne
    ----------------------
    1021 : Afflux d’étudiants à Paris pour suivre les cours du chapitre de Notre-Dame.
    1021 à 1040 : Famines chroniques
    1034 : Un terrible incendie détruit une grande partie de la ville.
    1060 : Le roi Henri Ier fonde l'abbaye de Saint-Martin-des-Champs
    1074 : Concile à Paris qui repousse l’obligation du célibat pour les prêtres.


    2 commentaires:

    1. Accompagné aussi de l'apparition des seigneuries, du servage et le taxes en tout genre qui assome le paysan

      RépondreSupprimer
    2. ne pas oublier tolède reprise en 1085 et la sicile en 1091.

      RépondreSupprimer

     

    Rejoignez la Communauté

    Rejoignez la Communauté histoire de Paris
    1739 membres : Cliquez sur la carte !